Explorer notre site

Galerie

Voir tout

Cancer du sein

Gueules

Les nus

Mises en scène

Mon Restaurant en Vi(ll)e

Peinture et Argile

Sans visage

(suite)

Gueules

Gueules

Gueules

Mises en scène

Peinture et Argile

Gueules

Mises en scène

Mon Restaurant en Vi(ll)e

LA BUVETTE • Stéphane & Hugo

Sans visage

Gueules

Cancer du sein

Gueules

Peinture et Argile

Les nus

Le sein et moi

Cancer du sein

Mon Restaurant en Vi(ll)e

LES PLAISIRS DE LA TABLE • Nicolas ROBLEDO

Sans visage

Gueules

Peinture et Argile

Suite

News

Voir toutes

Mes yeux racontent…

L’objectif de mon appareil me permet de voir… sans être vue. Un moment d’extase, mes yeux prennent la parole et la photographie devient un art d’expression. Avec pudeur & humilité, je m’exprime… La photographie est une science par sa technique mais elle est aussi, et surtout, la possibilité d’être en pause dans ma tête et d’être en adéquation profonde avec moi ‒ d’être dans le ressenti. Je peux enfin fermer les yeux pour voir… mon monde.

Une photographie n’a pas son égale pour tout dire et susciter une émotion chez chacun. Votre interprétation sera votre traduction.

Après 20 ans dans la communication, 13 ans au service de mes clients à travers Couleurs Primaires, j’ose enfin être aussi à mon service.

Oser montrer ce que je suis à l’intérieur à travers vous. Entre le photographe et le modèle se crée une bulle à part. Pendant les séances, nous ne faisons qu’un.

Derrière l’appareil, on voit un monde et des “gens” différemment de ce qu’ils paraissent être. Leurs beautés, leurs complexes, leurs secrets deviennent visibles pendant un instant.
Le physique est plastique pour un résultat esthétique. Le jeu de photo se fait dans la lumière ou son contraire. Et, il y a la vraie beauté que seule la capture de l’image voit, pendant un court instant, une âme. La magie opère…

En studio, le modèle arrive rempli de convictions et repartira lavé. On ne peut pas mentir derrière l’appareil… De mon côté, après ce moment unique de partage, arrive la solitude qui devient une drogue dure, je me “re-crée” une bulle de bien-être pour voir la photo. L’angoisse que cette prise de vue, ce “captage” soit à la hauteur de ce que j’ai perçu, arrive après… Ai-je réussi…? La réponse est non, jamais. Vous êtes toujours plus beaux dans ma tête et le résultat fait techniquement n’est pas encore à la hauteur de ce que je ressens. Le temps et un travail passionné feront de demain des photographies de plus en plus belles… à mes yeux. Du coup difficile, pour un cerveau comme le mien d’allier de nouveau mon imaginaire au monde mathématique. Pour autant, la technique, la complexité de la lumière et sa vitesse s’harmonisent avec mes yeux pour matérialiser ce que je vois pour m’apporter satisfaction.

Les portraits de rue sont différents. Souvent pris à leur insu, ils sont de l’alchimie à l’état pur. Derrière l’appareil, je vois mieux et j’aime surtout ce que je vois. Je prends le temps… J’avoue ma préférence aux photos de voyage, elles sont sans retenue, sans jeu, naturelles. J’aime l’humain, ses traits, son regard, sa peau. L’aura qui se dégage de chacun, leurs différences. J’aime vos rides, votre lumière, votre gestuelle. C’est enivrant… Aucun humain ne se ressemble, imaginez le nombre de photographies à faire… C’est de l’infini.

La photographie me permet du coup d’aller toujours de l’avant, de n’être jamais rassasiée. Il ne peut y avoir de l’ennui puisque les visages et les situations sont uniques. Amoureuse de liberté, la photographie sera mon alliée pour dépasser toutes les frontières.

En bref, je suis heureuse de réaliser encore un autre de mes rêves. Une mise à nue véritable.

Ce premier livre est une grande étape à mes yeux. Le résultat est à la hauteur de mes compétences du moment, la satisfaction d’avoir vécu l’instant particulier de capter des ressentis. Il est un nouveau point de départ. Une chance de vivre une seconde vie assumée pour grandir encore et apprendre. Demain, mes photographies seront encore plus près de ce que je veux voir mais ce premier livre est une consécration à mes yeux, dans le sens où j’ose croire que je vais essayer de nouveau de vivre de ma passion comme je l’ai fait avec Couleurs Primaires. Vivre de ce qu’il y a dans ma tête est la plus grande de mes libertés. Pas de prétention, juste une grande émotion, beaucoup de sentiments mélangés, souvent à organiser.

J’espère, cher lecteur vous voir… derrière mon objectif. Pas d’égo, juste un moment pour soi, gravé dans le papier. Le temps n’a pas de prise sur une photographie…

Merci à vous,

Je dirais : FOLLEMENT !

Sandra

Hello

Sandra Santos 06 24 98 42 01

267 rue de Bourgogne
45000 Orléans

Retour